Philippines - de Palawan à Coron

lever de lune à El nido
lever de lune à El nido

Les Philippines, où et quand ?

Voilà une question que l'on s'est posé pas mal de temps.

Plus de 7000 iles composent les Philippines, sur un territoire très étalé et vaste.

Bien sur, certains endroits sont plus touristiques : Palawan, Siargao, Cebu, Boracay, sonnent familiers. Mais en dehors de cela il y a des dizaines de circuits possibles, mêlant rizières, surf, plongée, vie locale et lagons irréels.

 

Premier constat : le climat. Les saisons peuvent être très différentes d'une île à l'autre. Des typhoons frappent la côte ouest à partir de Juin, mais des pluies torrentielles peuvent s'abattre de l'autre coté, à l'est.

Enfin, tout dépend de la période de l'année où vous vous rendrez là bas. La haute saison étant notre hiver, et pâques (surtout pour le tourisme local inter-Philippin) et la basse saison notre été à nous, où les éléments peuvent se déchainer, comme nous le savons tous après les tristes évènements climatiques de ces dernières années.

De mon côté, cela faisait des années que je voulais y aller, mais l'occasion et la période ne se présentaient jamais.. Pas assez de temps, où pas la saison, ou les deux !

Deuxième constat : étant très éloignées de l'Europe les îles qui constituent les Philippines, sont plus où moins difficile d'accès - par la durée des vols et les connexions, il faut presque toujours dormir dans une grande ville à l'arrivée et au départ.

En effet il n'y a aucun vol direct Paris-Manille, donc il vous faudra faire au moins une escale (pour nous Hong Kong) avant d'y arriver, plus une nuit potentiellement à Manille avant de repartir sur les îles, pareil au retour.  

 


Vue de Coron en hauteur
Vue de Coron en hauteur

 

Résultat, bon nombre des gens croisés là bas étaient en long voyage - 3 semaines, 1 mois au moins, où alors venaient d'Asie ou d'Australie.

 

Après avoir tergiversé des heures sur la destination (c'est l'hiver ici on a envie de plage, de plongée mais aussi vie authentique) et Boracay étant simplement fermée aux touristes pour cause de pollution (ou pour un projet de casino Chinois),  notre choix s'est porté sur Coron et Palawan, par l'accessibilité depuis notre vol long courrier (via Hong Kong à 2h de vol d'ici). 

Bref, où vous irez vous ne pouvez pas vous tromper! Les Philippines sont une découverte incroyable à faire, je me souviendrais longtemps de l'accueil et de la gentillesse légendaire des Philippins.

Palawan et Coron

Vue irréelle de l'avion en arrivant à Coron
Vue irréelle de l'avion en arrivant à Coron

10 Jours aux Philippines

Cela peut paraitre peu, on aurait bien aimé plus, mais bien organisé c'était parfait.

Pas besoin de Visa, nous voilà après avoir passé quelques jours à Hong Kong (un autre article bientôt) au départ pour les Philippines. Direction Coron (Via Angeles city), puis Palawan en bateau depuis ici. Les principales compagnies  aériennes locales sont Air Asia, Cebu Pacific light, Air Swift, Philippines Airlines (PAL).

Nous sommes passés en connexion par Angeles city - une ville glauque 80km au Nord de Manille- ancienne base aérienne militaire Americaine, qui n'a gardé de l'époque Américaine que son quartier rouge et son tourisme sexuel peu glorieux à voir. Nous ne faisons que passer. 

Cependant les prix des vols sont bien plus interessants que via Manille, et les possibilités de connexion vers les îles sont les mêmes. Vous trouverez l'aéroport sous le nom de Clark International.

Petite histoire des Philippines

Le pays tient son nom de Felipe, infant d'Espagne et fils de Charles Quint. Colonisée par ces derniers, donc la présence durera plus de trois siècles, les Felipinas étaient largement déjà peuplées du Nord au Sud par de divers Royaumes d'influences bouddhistes ou musulmanes, ne format pas encore à l'époque un pays. Les Espagnols convertissent peu à peu les différentes îles au Christianisme.

Une révolution Philippine se met en marche à la fin du XIXe. Comme dans toutes les colonies, les locaux n'ont que très peu d'accès à l'éducation, et le pouvoir ainsi que les richesses sont devenues par les colons.

Suivi une guerre entre l'Espagne et les Etats Unis pour récupérer le territoire. Les Etats Unis étant initialement intéressés plutôt par Cuba (alors Espagnole) ils finirent tout de même par couler la flotte Espagnole aux Philippines, qui céda en 1902 le territoire aux Américains pour 20 millions USD.

 

Base militaire Américaine, les Philippines tombent entre les mains des Japonais durant la seconde guerre mondiale. S'en suit une période de dictature menée par le General Marcos jusqu'en 1986. Depuis la démocratie s'est installée, mais le populisme et la corruption sont très présents dans les sphères politiques.


CORON

Coron, le paradis du plongeur

J'avais lu pas mal d'articles sur Coron, que vous pouvez rejoindre par ferry - 1 nuit - depuis Manille, ou comme nous en avion, en arrivant à Busuanga, au centre de l'île à 20 minutes de là -  taxi 150 Php/personne

La ville de Coron, du même nom que l'île à côté, est une simple route bordée de magasins. Il y a des bons et mauvais côté à Coron. Le tourisme récemment développé, laisse encore paraitre la vie authentique des Philippins, extrêmement serviables, sympathiques et accueillants.

 

Construite à la va vite, c'est devenu une petite bourgade, sans plage, mais en restant dans une ambiance détendue.. Les activités principales sont les tours sur les îles environnantes en journée, nommés : A,B,C,D ainsi que la plongée notamment sur épave : l'un des meilleurs spots au monde.

Si vous ne faites aucun des deux : il n'y a rien à faire et la bourgade se vide la journée. Ici, pas de plage, mais des pilotis grignotant sur l'eau et baignants dans une eau semi-stagnante.

Une pose ridicule mais une rencontre avec une tortue
Une pose ridicule mais une rencontre avec une tortue

La plongée à Coron à une particularité : c'est celle des épaves. Des épaves il y en a 15, plus ou moins profondes et bien conservées. Ce sont toutes des épaves militaires de la flotte Japonaise, coulées le même jour par l'armée Américaine, pendant la seconde guerre mondiale. Il parait que tout s'est joué en 30 minutes.

Pour Plonger : Corto Divers sur la rue principale est un excellent choix. La plupart des centre ont des moniteurs Français. Il faut le PADI advanced pour plonger sur ces épaves, mais les centres vous le font passer en 2 jours directement si vous avez l'Open Water. Compter 150-200€ pour 6 plongées et le PADI advanced. Imbattable pour la qualité des plongées et le matériel utilisé. On rencontre, un jeune français qui vit ici 6 mois dans l'année et qui est avec une locale. Elle, tient le Levines, un resto bar dont je parle ci dessous.

Avec ses bagues elle a des airs d'adolescente, mais elle nous dit être divorcée d'un Américain, avec qui elle a deux enfants qui vivent avec lui à Hawaï.

Beaucoup de Philippins ont de la famille aux USA, on ressent vraiment l'influence, même si le pays n'est pas Américanisé pour autant.

Coron, la rue principale
Coron, la rue principale

Où manger / boire un verre à Coron ?

Il y a une bonne dizaine de resto sur la rue principale. Tout se joue dans un rayon de 500 mètres. Il est vrai qu'aux Philippines, il n'y a pas de gastronomie particulière, mais de sympathiques plats de bord de mer..

 

Levines

Perso, nous sommes allés souvent chez Levines 'roof top bar' parfait pour boire un verre pour la vue sur les îles en face, et l'air frais. La structure construite à l'arrache est interessante, mais on s'y plait bien. La nourriture est correcte.

 

Lobster King

Ici prenez un tuk tuk pour aller à ce resto spécialisé dans les grillades de poissons et fruits de mer. Amateurs de Langouste, ici c'est le paradis. Tout est frais, le vivier se trouver derrière vous et les langoustes vendues au poids. 25€ le kilo environ. Top.

 

Brujita

Toujours sur la route principale,  si vous restez plusieurs jours, pour changer. Les nouilles sautées n'étaient pas trop mal.

 

Reggae Bar

Concert live plusieurs fois dans la semaine, c'est un peu ici que tout le monde se retrouve après la plongée ou les tours sur les île. Ambiance détendue, très sympa

 

Tours A,B,C,D

Faites un ou deux tours. C'est bien organisé, et les îles plus ou moins bondées selon le tour choisi, mais valent cependant le détour.

Le départ se fait toujours au même endroit sur le port et vous emmène pour la journée, nourriture incluse. pour environ 1500 PHP.

Vous pourrez visiter l'île de Coron (non habitée) ou encore Barracuda lake, un lac aux étranges changement de temperature, ou encore Banana Island, et faire du snorkeling un peu partout dans les eaux cristallines.

 

Après quelques jours à Coron, et sur les îles environnantes, nous partons après une soirée bien arrosée à la San Miguel pour fêter le Padi Advanced de Monsieur (...) avec des Français arrivant de Nouvelle Calédonie, aux aurores, direction El Nido. 

4 heures de bateau en fast boat nous séparent d'El Nido, on a du sommeil à rattraper.. Le temps d'aller à l'embarcadère est d'environ 15 minutes. Le prix du billet de 3000 Php. La traversée est sans encombre à part la clim mise sur 10 degrés dans la cabine où sont les sièges. L'équipage connait par coeur l'entrelacement d'îles et se faufile au milieu de ces dernières qui apparaissent et disparaissent comme par magie.


EL NIDO

Plage principale d'El Nido - Fait aussi office de port
Plage principale d'El Nido - Fait aussi office de port

Qui n'a jamais entendu le nom d'El Nido ? L'arrivée à El Nido en fin de matinée est époustouflante. On ne nous avait pas menti. Ces falaises karstiques offrent un paysage des plus uniques. La ressemblance comme deux gouttes d'eau à Kho Phi Phi et Krabi en Thaïlande, est frappante. Normal, il parait que c'est la même plaque tectonique.

 

Après un débarquement en plein cagnard, nous nous dirigeons vers notre guest house dans le centre d'El Nido.

Il se met soudainement à pleuvoir, et l'on nous dit qu'il n'a pas plus depuis un mois et demi.

J'avais tout entendu sur El Nido : Trop de monde, trop bétonné, pas assez authentique.. Et bien à la fin de cet article vous aurez mon ressenti. Pour le moment nous sommes content d'arriver au Bulskamp Inn qui se trouve dans une perpendiculaire de la rue principale, pour nous poser quelques heures avant de louer un scooter...

 


El Nido, l'épicentre du tourisme

C'est vrai que l'on n'aperçoit plus la plage depuis là route principale où l'alignement serré des échoppes pour n'en citer que quelques unes mais reccurrentes : massages / plongée / bar / resto / massage de nouveau.  Elles se collent les unes aux autres.

 

La plage d'El Nido est pourtant là, juste derrière. Aujourd'hui on ne s'y baigne pas, bien trop de mazout et tous les bateaux y font mouillage (même si la plage reste belle voir ci dessus). Enfin je m'y suis baignée malgré moi en allant (à la nage oui oui) rejoindre le bateau de plongée amaré à 50 mètres du bord de la plage le jour d'après. Ca se passe comme ça ici !

 

La rue principale est animée, sans trop l'être non plus (nous sommes en basse saison).

Mais avant ça faisons un tour des environs.. Nous partons à 2 Km de là, en scooter à la plage d'à côté Corong Corong beach. 

Un endroit génial, bordé de petits restaurants et de bar ambiance chill. La plage est belle, c'est ici que tout le monde se baigne. Une ambiance de bout du monde y règne...

Coucher de Soleil à Corong Corong
Coucher de Soleil à Corong Corong

Corong Corong

Cette plage est la plage où tout le monde va à El Nido, quand les gens ne sont pas dans les tours ou à faire de la plongée.

Le dernier resto au bout de la plage est génial. Pieds dans l'eau, San Mig light à la main, musique..

Je discute avec la propriétaire qui a habité des années en Suisse mais est revenue chez elle pour reprendre l'affaire de famille. 

Ce jour là un banquet est organisé, car il y a un mariage, et un festin est disposé sur des tables basses dans des feuilles de bananiers. Ca a l'air vraiment bon.. Au bout de la plage, il y a une tyrolienne qui pour quelques euros vous emmène sur l'îlot en face. Ca avait l'air pas mal.

 

Pour se rendre à Corong Corng : Tuk tuk depuis El Nido, une petite montée de 2 km et voilà ! Aucun problème pour le retour, les tuk tuk attendent devant l'escalier qui mène à la plage.

Coucher de Soleil à Corong Corong
Coucher de Soleil à Corong Corong

Archipel de Bacuit le paradis du lagon

Tour A + C
Tour A + C

Quels tours faire ? Ca vaut le coup ?

Je ne vais pas le cacher, au début, ce business des tours ne m'a pas donné envie.

Le matin la ville se vide et tous les bateaux se dirigent dans leurs tours respectifs, rempli d'une vingtaine de personne chacun.

Pas moyen d'y échapper, c'est le seul moyen d'aller dans l'archipel de Bacuit et tous les vendeurs de tours proposent la même chose.

Bon, allez c'est parti.. Mais lequel choisir ?

 

Après avoir parlé à plusieurs personnes, il semblait que le tour combiné A+ C (oui ils combinent les tours, donc on peut faire du 2 en 1, c'est plus intense) était une bonne option. 

On se retrouve sur notre bateau tôt le matin, après avoir acheté les tickets la veille au soir dans le centre d'El Nido (ce n'est pas ce qui manque)

Au total 9 Stops sont prévus, donc c'est un peu la course : arrivés au premier endroit Hélicoptère Island, on a 30 min pour faire du snorkeling et balader sur l'ile avant de repartir vers le prochain spot !

Buffet pendant notre journée Tour A + C
Buffet pendant notre journée Tour A + C

Les iles et lagons s'enchainent, tous plus beaux les uns que les autres. La nature est préservée. 

Secret beach, Hidden beach, star beach, et des lagons incroyables où le bateau nous laisse en mer et où nous devons nager (où aller en Kayak pour les flemmards) pour s'y rendre. Les Kayaks sont à louer directement sur le spot.

J'étais surprise de voir autant de Philippins faire les touristes avec nous, il semble qu'ils adorent voyager dans leur (immense) pays et ils ont bien raison. Il y a aussi pas mal d'Americano-Philippins rentrés au pays pour les vacances et que l'on reconnait parfois à leur gabarit plus Américain que Philippin, et leur t-shirt USA.

 

Avec nous un groupe de filles lycéennes du pays, qui sont ravies de passer la journée avec leur professeur à découvrir l'archipel de Bacuit.

A la mi-journée, le bateau accoste sur une île qui a un semblant d'ombre - ça cogne- et allume le barbeuc.

20 minutes plus tard, ils nous ramènent un festin, un buffet varié, frais et si bien présenté (photo ci dessus) C'était incroyablement bon.

Tous les tours semblent avoir les mêmes standards, donc impossible de se tromper.

J'étais septique des tours organisés, mais honnêtement c'est bien fait, et rythmé. C'est sur qu'à certain moment de la journée il y a plusieurs bateaux, et donc pas mal de monde.. En espérant que cela ne s'industrialise pas trop.

Comme je n'ai pas pu prendre mon appareil photo sur les îles, vu qu'il fallait nager à chaque fois, quoi de mieux qu'une vidéo pour en parler ?Elle se trouve à la fin de l'article !

El Nido -> by night

C'est vrai qu'il y a pas mal de bar à El Nido. Le Bar club le plus connu (toujours sur la route principale..) est le Pukka Bar. C'est plutôt un club maintenant. Passez le molosse de l'entrée et là les basses vous laisseront bouche bée, la clim est à fond et quelques personnes commencent à danser. Il était encore tôt, mais le Pukka Bar est ouvert très tard...

Sinon le Rooftop Bar, plus loin dans la rue, est très sympa. Ambiance hippie, pouf et déco mystique, parfait pour siroter un mojito à la pastèque ou au gingembre. La vue est sur la ville, mais qu'importe. Ce sont des français qui tiennent le lieu.

 

Autrement pour les restaurants, la nuit venue, la plage se transforme en terrasse à ciel ouvert, les pieds dans le sable. Tous les restaurants proposent à peu près la même carte : poisson grillé, riz, ribs, poulpe et quelques spécialités locales. Ici aussi, des grandes tablées de touristes locaux sont mélangées aux occidentaux en voyage. Ambiance très sympa..

 

Malgré ce que j'avais entendu, j'ai adoré El Nido, et j'ai même préféré à Coron. Le temps glisse, et les journées sont remplies d'aventures, les Philippins sont détendus et la ville malgré un essor je l'imagine très rapide reste à taille humaine. Allez y maintenant !

La plage sauvage de Duli
La plage sauvage de Duli

Envie de calme ? Duli's Beach

On décide de prendre une dernière nuit loin de la ville, à Duli's beach précisément. Situé à 15 Km au nord d'El Nido, cette plage quasi déserte et difficile d'accès offre 4 bungalows et des airs de Robinson. Groupe électrogène et petit restaurant de plage où le diner est servi à 19h30.

Pendant la mousson, il y a des énormes vagues et ça surfe même pas mal ! Bon pas quand on y était.

Après un trajet en tuk tuk qui secouait bien (pas de route balisée, mais du sable) on finit par y arriver à pied.

 

Après êtres descendus deux fois du tuk tuk, notre chauffeur nous laisse car il nous dit qu'après il va s'enliser dans le sable encore plus. Cependant à l'arrivée l'endroit est juste parfait pour une nuit.

Les bungalows vue sur mer sont top, et il n'y a qu'une moustiquaire pour nous couper de l'extérieur. Plage, surf, et san mig light, c'était un dernier jour parfait. Infos Ici  


Angeles city l'envers du décor..

Mais avant de repartir, une petite escale d'une nuit avant de reprendre un long courrier à Clark ou Angeles City. Située à 80 Km à peine au nord de Manille, nous faisons une escale d'une nuit car les horaires de vols pour reprendre le long courrier ne nous permettent pas de partir directement vers Hong Kong. Angeles city est tristement connue pour son quartier rouge, hérité de la base militaire Américaine longtemps stationnée à côté. Nous ne faisons que passer, mais le spectacle n'est pas très gai. Partout des hommes 'âgés' aux bras de Philippines, plus ou moins très jeunes..


Et comment mieux parler de ces 10 jours à Coron et Palawan si ce n'est en vidéo ? En bonus toutes les îles et lagons inaccessibles en bateau, et donc où nous sommes allés à la nage avec notre seule camera