Sri Lanka l'île aux milles visages

Rosace psychédélique peinte sur un mur
Rosace psychédélique peinte sur un mur

Situé au Sud-Est de l'Inde, le Sri Lanka  est aussi connu sur son ancien nom de "Ceylan" (ouii le thé du même nom vient d'ici)  

 

Après des années de colonialisme Anglais, Hollandais et Portugais - dont les plantations de thé et les épices étaient les ressources principalement exploitées, le pays est sorti en 2002 de la torpeur d'une longue guerre civile de 18 ans entre Tigres Tamouls au Nord et Cinghalais au Sud.

 

Encore marqué par cette déchirure, ainsi que par la plaie béante du Tsunami de 2004 qui ravagea les côtes, le tourisme est maintenant en plein essor.

Côtes sauvages, aux longues vagues ourlées, histoire, culture, et gastronomie en font une destination prisée au départ de l'Europe notament car l'île est beaucoup moins éloignée que la plupart des pays d'Asie.

 

Une population accueillante, un climat tropical, une histoire riche mais souvent méconnue : il ne m'en fallait pas plus pour aller découvrir ce pays aux airs de bout du monde. 

Arrivée à Colombo

Vous avez dit 4h30 ?

Première curiosité en arrivant: le décalage horaire ici est non pas de 4h00 ni de 5h00 : mais de +4h30 (ou 5h30 selon la saison)

Un demi fuseau horaire en quelque sorte. Comme en Inde ici il faut mettre sa montre à l'heure..et demi.

Nous arrivons en pleine nuit, comme la plupart des vols, à 03h30 du matin. Nous passons rapidement à Colombo mais ne nous arrêtons pas.

La ville, capitale du pays, n'a semble t-il pas vraiment de centre ville et beaucoup de gens n'y font que passer.

 

Vous pouvez bien sur décider d'explorer la Capitale, mais vu notre heure d'arrivée et le fait qu'il y ai tant à voir dans le pays, que ce soit dans le centre ou sur la côte, fait que notre choix s'est porté sur un départ immédiat. Le taux de change de la roupie Srilankaise est de 200 pour 1€. Nous retirons directement à l'aéroport.

 

Où Aller depuis Colombo ? Se déplacer au Sri Lanka

Nous filons donc en taxi à la gare ferroviaire de Colombo Fort pour partir avec le premier train de la journée vers le sud pour longer la côte.

 

Train

Le réseau ferré est très developpé au Sri Lanka. 

C'est un très bon moyen de transport et bon marché pour profiter du paysage et voyager local. Construites pendant l'époque coloniale, certaines lignes sont spectaculaires comme celle allant vers Kandy dans les montagnes du centre de l'ile. Certaines sont assaillies par les touristes : comme le fameux Wagon panoramique sur le trajet Colombo-Bandulla pour lequel il faut réserver ses places à l'avance.

 

 Taxi

Vous pouvez aussi, moyennant environ 50 USD prendre un taxi pour aller à peut près n'importe où. Commandés en avance, ou pas, ils sont souvent climatisés et permettre de rejoindre beaucoup plus rapidement que les autres moyens de transport votre point d'arrivée.

 

Bus

Pour la version bon marché le Bus propose des prix imbattables (moins de 2 USD personne) pour faire de longues distances. Mais à cause des arrêts fréquents : les trajets sont beaucoup beaucoup plus (trop) long et les places assises ne sont pas garanties. Les lignes de bus sont utiles là où le train ne va pas (comme à Udawalawe par exemple) Rendez vous directement dans le station centrale de bus de la ville où vous vous trouvez.

 
Tuk Tuk

Dans les villes ou au bord de l'eau, le Tuk Tuk reste le moyen le plus pratique et le plus agréable pour de courtes distances. 

Les distances ne sont pas conséquentes dans lîle, et il est facile de se déplacer en tuk tuk pour quelques Km. Ils sont partout aucune difficulté e en trouver, parfois même avec un soundsystem à l'arrière digne d'une boîte de nuit !


Sud est de l'île : Mirissa, Welligama

 

Notre premier trajet est donc : Colombo -> Welligama sur le train allant jusqu'à Matara. 

Environ 3heures de voyage, avec place assise payé environ 7-8€. Le trajet est agréable, et les portes du train sont grandes ouvertes. (à quoi servent les portes dans les trains enfin?)

Cela me permets de prendre l'air et de regarder le paysage défiler, superbe.. Surtout que la ligne passe très proche de la mer. Le train s'arrête un peu partout: Bentota, Unawatuna, Galle... Nous arrivons en fin de matinée à Welligama, port de pêche situé sur l'Océan Indien et maintenant tourné vers le tourisme. Mirissa située à peine 3 kilomètres, est encore plus petite.

Notre guest house est située a quelques minutes en Tuk Tuk d'ici sur la route Principale Matara Road à Mirissa.

Coucher de soleil à Mirissa
Coucher de soleil à Mirissa

Nous dormons dans la guest house de Priyal au Surf&Yoga Mirissa. L'endroit est superbe, on a un chambre en mode cabane au deuxième étage avec une superbe terrasse vue sur jungle. Enorme coup de coeur pour cette guest house de 6 ou 7 chambres.

Le temps de se poser et de manger juste en bas un premier "rice & curry" (le plat national) composé de dhal de légumes, riz, et poulet. Clairement ce premier rice & curry au bord de l'eau est le plus mauvais que j'ai mangé du séjour. Mais au moins il aura eu le mérite de largement me faire apprécier les autres.

Petit déjeuner à Welligama
Petit déjeuner à Welligama

Enfin du soleil. Parties en plein hiver notre première journée, se résume à résister au décalage horaire et à se mettre au soleil qui nous a terriblement manqué pendant ces longs mois d'hiver. 

Le sommeil nous attire et péniblement nous essayons d'y resister. Afin de tenir nous nous inscrivons au cours de yoga de 18h pour le coucher du soleil. J'ai l'impression d'être en after, mais sans gueule de bois. Caro s'endort, mais je la reveille de son lourd sommeil.

A moitié endormies nous allons au cours de yoga (à reculons) et là, face à la mer nous retrouvons notre énergie. Les vagues déferlent au loin et seul le moment présent compte.

 

Le lendemain matin, levées aux aurores (jet lag oblige) nous partons en tuk tuk essayer de visiter les environs et faire un cours de surf à Welligama. Eau à 30 degrés, vagues gentilles et espacées :parfait pour la débutante professionnelle que je suis. Sur la plage, plus de bateaux de pêcheurs que de touristes.

 

Ca y est, je ne sais plus quel jour nous sommes, c'est les vacances.

 

Priyal nous emmène manger dans le restaurant local un Kotu (plat local) avec d'autres backpackers, allemands et anglais. On passe un bon moment. Mirissa est encore un petit coin bien préservé.

 

 

Yoga face à l'océan à Mirissa
Yoga face à l'océan à Mirissa

Après deux jours à Mirissa, nous partons vers les montagnes à Udawalawe. Pas de train, donc nous allons jusqu'à la station de bus de Matara à quelques kilomètres de Mirissa, pour partir vers là bas à 3heures de route.

Udawalawe abrite un parc national, où les éléphants, léopards et de nombreuses espèces d'oiseaux y vivent.

Le trajet en bus est long, et on s'arrête partout.

 

Nos voisins de bus discutent avec nous, que des hommes. Des filles seules, ça les intrigue. Ici la femme est encore très souvent mariée et mère au foyer. Quelques hommes ont un regard un peu insistant.

Compagnie du bus
Compagnie du bus

Parc National  d'Udawalawe

On demande au chauffeur de nous laisser proche de notre guest house : Lake view safari lodge . Il vaut mieux loger près du parc car le départ pour les safari se fait très tot. On y retrouve Gégé et sa soeur qui viennent d'arriver de Colombo. Rendez vous pour le lendemain matin à 6h00 départ pour un safari dans le parc d'Udawalawe.

 

Notre guest house organise le tout, et nous n'avons qu'a mettre les pieds sous la table pour manger un délicieux Rice & Curry fait maison par nos hôtes terriblement gentils et accueillants. Face au lac (sans aucun moustique bizarrement) on regarde le coucher du soleil le tout arrosé d'une Tiger bien fraîche.

Lac derrière notre guest house à udawalawe
Lac derrière notre guest house à udawalawe

Nous partons pour 4 heures de Safari en 4x4 dans le parc aux aurores. Nous passons l'entrée du parc, payée la veille à notre guest house environ 40€ avec le safari et petit déjeuner compris.

L'éléphant d'Asie est bien plus petit que celui d'Afrique. Les pachydermes vivent tranquillement dans ce parc ou ils côtoient de nombreux animaux dont des léopards, qui se font discrets la journée.

Dans le 4x4
Dans le 4x4

Assise dans notre 4x4 nous observons la nature autour de nous, beaucoup d'oiseaux dont je ne saurais me rappeler des noms.

Tout d'un coup notre chauffeur crie "peacock peacock!!"  Mmmm ok ? Oui j'ai oublié de préciser qu'il y a de nombreux Paons (peacock en Anglais), partout, partout. 

Ce parc est l'un des parcs nationaux les plus connus du pays. Environ 600 éléphants vivent das cette réserve.

Une belle experience d'une matinée, et après avoir mangé un gouter fait de nouilles compactées et sucrées (très étrange) nous filons, accompagnées par notre gentil hôte a la station de bus. Direction le Sud. Toutes les infos sur le parc ici 


Galle

Balade dans la vielle ville de Galle

De retour sur la côte, après un long trajet en bus ponctué de beignets "no spicy" (mais qui pour nous sont ultra épicés) nous arrivons à Galle (à prononcer "Gaule" et pas comme la gale ou encore un galet comme nous)

Cette ville de bord de mer est une authentique ville coloniale où se mêlent les influences néerlandaise et britannique. De nombreux vestiges de cette époque demeurent, et la vielle ville est classée au patrimoine mondial de l'UNESCO.

 

Très bien reliée par le chemin de fer arrivant de Colombo ou de Matara, c'est une des plus grandes villes de l'île, qui compte 100,000 habitants.

On se balade dans la vieille ville, et sur les anciennes immenses anciennes fortifications du bord de mer.

Malheureusement très impactée par le Tsunami de 2004, la ville reste une étape incontournable du sud de l'île.

Un autel pour Buddha dans Galle
Un autel pour Buddha dans Galle

Ou manger à Galle ?

Après une longue reflexion, nous allons déjeuner au Lucky fort une très bonne adresse dans la vieille ville, qui offre aussi des cours de cuisine. Nous prenons le seul plat à la carte : Le Rice & Curry, et nous découvrons un melange subtil d'épices servis avec ces 10 currys différents : lentilles, épinard, poulet, pomme de terre etc. 

Le restaurant est dans une petite rue calme, entourée d'un jardinet agréable. Pour moi une des meilleurs adresses de la ville.


Welligama

Que faire à Welligama ?

Nous retournons à Welligama pour y passer quelques jours au bord de l'eau.

Welligama est une belle baie faite d'une longue plage de sable. Les hôtels semblent commencer à pousser comme des champignons au bord de l'eau, et je me demande à quoi cela ressemblera dans quelques années.  Pour le moment, c'est encore un plage de pêcheurs principalement, mais cela risque fort de changer.

 

Nous sommes dans une guest house qui s'appelle The surferTout est dans le nom. Ici c'est surf et yoga. Parfait pour quelques jours de détente.

L'endroit est agréable, avec un rooftop sur lequel on prend des cours de yoga au lever et au coucher du soleil quasiment face à l'océan (la vue est cachée par un hôtel qui se construit littéralement devant)

L'ambiance est détendue et ponctuée de longues balades sur la plage et dans le centre ville, où nous achetons des produits locaux : Thé,  épices, principalement. 

 

Le soir on mange des "Kotu" plat local consistant (avec un bon coup de main) à couper en petits morceaux à l'aide d'une spatule nouilles, légumes, oeuf, poulet (parfois avec les os..) très bon. Le surf est accessible mais les vagues peuvent être grosses. La plupart du temps, c'est un endroit pas mal pour débuter ou progresser.


L'Ayurveda au Sri Lanka

Qu'est ce que l'Ayurveda ?

L'Ayurveda - ou encore médecine ayurvédique est la médecine traditionnelle, que l'on retrouve principalement en Inde et ici au Srilanka. Née il y a plus de 5000 ans et considérée comme la plus vieille médecine holistique existante, elle tire son étymologie de "ayur" la vie et "veda" la science.

Cette médecine traite l'esprit et le corps en même temps, ainsi que l'élimination des substances causant les maladies.

On trouve de nombreux hôpitaux et praticiens traditionnels ayurvédiques au Srilanka, ainsi que des centres proposant des piliers de cette dernière : yoga, massage, meditation, plantes. Il y a de nombreuses boutiques proposant des combinaisons de plantes, huiles et produits ayurvédiques, cette médecine traditionnelle étant très pratiquée au Srilanka.


Hikkaduwa

Hikkaduwa, sur la route de Katmandou...à Moscou

Pas de coca zero pour Caro..
Pas de coca zero pour Caro..

Hikkaduwa était autrefois un petit village de bord de mer.

Il fut dans les années 70 un des premiers à se développer avec l'arrivée des hippies en provenance de Goa ou de Katmandou. Le village devint alors ville, et les constructions de plus en plus anarchiques collées les unes aux autres.

Aujourd'hui, on aperçoit même plus la mer depuis la route principale ou s'enchevêtrent hotel, resort, Spa et restaurants.

 

La plage elle même s'affaisse pas endroit, tellement les constructions sont proches du bord de mer. Pas possible de faire une longue balade sur la plage car par endroit elle est inexistante. Même si quelques améliorations et prises de conscience ont lieu pour préserver le lieu, il n'en reste pas moins très bétonné.

 

Les Hippies ont depuis laissé leur place aux Russes, qui semblent grandement apprécier cette bourgade où tout leur est dédié. 

Dans la rue, les néons illuminent en cyrillique le peu d'espace qu'il reste. Les menus sont en Russes, les Spas ayurveda dédiés aux Russes et partout on change du Rouble.

 

Et nous dans tout ca ? Coincé dans ce petit Kremlin, nous passons notre chemin, après un cours de yoga très technique donné par un anglais installé entre l'Inde et le Srilanka depuis des dizaines d'années. Nous repartons tout de même en quête d'une ville plus authentique. 


Unawatuna

Après avoir repris le train pour Unawatuna situé du côté de Galle à 30 minutes de là, nous arrivons dans un endroit très agréable.

Ici même si l'on ne voit pas la plage à cause des constructions, le village reste à taille humaine.

Au bord de l'eau des tortues viennent pondre leurs oeufs (je n'ai jamais vu autant de tortues de mer au bord de l'eau qu'ici!)

 

La plage, ici aussi à connu des problèmes d'affaissement, à cause des constructions trop proches, et le sable a été ramené en tonnes pour combler l'avancée de la mer. Ce qui donne une couleur très jaune orangée à la plage.

Le long de la route nous marchons vers la plage sous un soleil de plomb. De nombreux petits bars et restos rendent l'endroit sympa. 

 

 

Les derniers jours de ce voyage seront ici c'est décidé. Nous dormons au palitha guest house. Palitha nous accueille dans son salon car nous arrivons tôt le matin, et nous passons une petit heure dans la maison avec sa famille. Un salon avec du carrelage au sol et une grande cuisine où toute les générations se retrouvent. 

Notre chambre prête nous filons au cours de yoga donné sur la terrasse commune au milieu des plantes. Notre professeur Srilankais est un élève de l'Anglais que nous avons eu à Hikkaduwa, small world.

Pas le temps d'aller à Kandy ou Ella dans les montagnes. Les temples du centre (dont celui avec la dent de Buddha) valent certainement le détour. Quant au Nord du pays longtemps fermé, et terre des Tamouls fera surement le bonheur de certain. 

Ce qui est sur c'est que ces 10 jours de soleil, d'épices et de yoga nous on conquis. L'insularité du Srilanka en fait vraiment un pays unique. 

Video bonus..

Écrire commentaire

Commentaires: 0