Afrique du Sud: de Johannesbourg au Parc KRUGER

Sur la route dans le Parc Kruger
Sur la route dans le Parc Kruger

l'Afrique du Sud en plein hiver ? Quoi ? Mais il pas fait hyper froid ? 

C'est ce que je me suis dis en prenant les billets. Partir en hiver en plein été (en Août) me paraissait improbable, c'était sans compter sur l'hiver austral qui n'a rien a voir avec notre hiver Européen..


Johannesbourg

Plusieurs clichés avant d'arriver à Jobourg ? (ou Jozi pour les intimes) : une des villes les plus dangereuses su monde,  remplie de clivages sociaux. Un panneau historique assez compliqué. Mais c'est aussi ce qui nous a poussé à voir ce qu'il se passait par là bas. Jobourg ne pouvait pas se résumer qu'à ça.

Un peu d'histoire..

Fondée (seulement) en 1886 à la suite de la découverte de gisement d'or dans la région, la ville connait un développement rapide et exponentiel. Située sur un haut plateau à 1650 mètres d'altitude, le climat est tropical et tempéré avec des nuits fraîches en hiver, mais peu de précipitations.

Elle n'est pas la capitale du pays contrairement à ce que l'on peut penser, mais représente aujourd'hui son centre économique, et avec 4.4 millions d'habitants la plus grande métropole.

L'histoire tumultueuse et les années révolues de l'Apartheid, en font aujourd'hui une ville en pleine renaissance.

Sur l'autoroute en arrivant à johannesbourg
Sur l'autoroute en arrivant à johannesbourg

Se déplacer

Arrivés à 7h00 Du matin. Pratique, ici il n'y a pas ou peu de décalage horaire avec l'Europe. (1h en hiver - Aucun décalage en été)

Première surprise : il fait plutôt bon. Entre 20 et 25 degrés la journée, un grand ciel bleu. La température  tombe quand même le soir à 10- 15 degrés.

Louer une voiture est idéal pour se déplacer : de grands voies, des routes en bon état style Amérique du Nord sillonnent le pays.

Nous louons donc chez Avis, directement à l'aéroport,  une citadine de taille moyenne pour 20€ par jour. (260 ZAR) Easy.

Attention tout de même à la conduite à gauche qui nous a valu quelques frayeurs en effet !


Vous avez dit insécurité ?

Je n'ai pas vraiment ressenti l'insécurité dans la ville, qui est cependant réelle.

Je suis tout de même mal à l'aise par le fait de constater qu'il y ai très peu de mixité ethnique et sociale, aujourd'hui, plus de 20 ans après la fin de l'apartheid.

Je vois beaucoup de blancs dans leurs 4x4 vitres fermées, et beaucoup de noirs marchant dans les rues, prenant les transports. Ce sont aussi ces derniers qui occupent les petits boulots : gardien de parking, serveurs, pompistes, laveurs de voitures etc. Un chiffre triste : 25% de la population (majoritairement noire) est porteuse du VIH. 1 personne sur 4, le chiffre le plus élevé au monde (juste derrière le swaziland qui compte 26%)

 

De plus, je suis troublée de voir les maisons des quartiers résidentiels devant lesquelles nous passons, où s'érigent plusieurs mètres de murs, eux mêmes suivis de clôtures électrifiées. C'est impressionnant. 

Malgré cela, passé quelques règles de sécurité de base du type de fermer ses portières et vitres en voiture, je n'ai pas ressentie cette insécurité qui fait pourtant sur le papier de Johannesbourg l'une des villes au monde où il faut faire le plus attention, et ne pas créer de situations d'opportunisme.

En arrivant à Maboneng
En arrivant à Maboneng

Maboneng - Le quartier branché

Pour se débarrasser des clichés : faites un tour à Maboneng, où le renouveau de la ville se fait sentir.

Situé dans l'ex CBD (Central Business district), centre blanc des affaires pendant l’apartheid, ce quartier est aujourd'hui un lieu résidentiel pour une population noire. Les blancs vivants essentiellement dans les banlieues sécurisées entourant la ville.

Market on Main
Market on Main

 

En parcourant les rues, nous voyons des marchés, des petits cafés "hipsters" ainsi qu'un grand food court : Market on Main avec toutes sortes de spécialités locales.

Dehors ? Des graffs, du street art, des galeries d'art, lieux culturels ... Certaines rues sont cependant désertes, mais l'on imagine bien que comme aux Etats Unis, tout se fait en voiture et personne ne se balade vraiment dans les rues.

Ici, la moyenne d'age est plutôt jeune et les Sud Africains sont plus mélangés, blancs et noirs se retrouvent pour bruncher, boire un café : une vraie découverte.

Dans les rues de Soweto
Dans les rues de Soweto

Soweto - Au cœur des Township

Impossible de passer à Jobourg sans faire un tour à Soweto, le plus connu des Townships. 

Soweto pour : South Western Township est connu pour avoir été  le township symbole de la résistance noire à l'apartheid.  Peuplé environ d'1 million d'habitants, il abrite également les maisons où vécurent  Desmond Tutu et de Nelson Mandela. Nous y allons en voiture et c'est assez facile à trouver. Des tours sont aussi organisés pour les touristes, à pied ou à vélo. Dans ce quartier/ville s'alternent bidonville et maisons en dur.  La journée, pas de problème apparent pour y aller en voiture, et s'arrêter aux différents lieux d’intérêt.

 

Orlando Towers à Soweto
Orlando Towers à Soweto

Nous allons aussi voir les Orlando Towers, anciennes cheminées de refroidissement thermique, reconvertie en lieu de street art et de sport à sensation en 2010, lors de la coupe du monde de Football. Il est en effet possible de sauter à l’élastique depuis le sommet des deux tours.. Je passe mon tour en observant quelques personnes faire le grand saut.

En savoir plus :

- Tour en vélo de Soweto 

- Orlando Towers

- Maison de Nelson Mandela

 

Où Manger à Soweto ?

Wandie's place
Wandie's place

Il est tout à fait possible de trouver de -bons- endroits où manger à Soweto.

Plusieurs restaurants se trouvent surtout, à côté des lieux touristiques.

Nous trouvons même un restaurant  Wandies'place , qui fut à l'époque le premier restaurant  ouvert à Soweto !

Ici c'est plat unique : un buffet de cuisine Africaine Manioc, purée de piment, haricot poulet épicé, riz etc.

10€ tête.

Certaines choses étaient assez étranges, mais je suis contente de goûter à de la nourriture locale et généreuse dans un endroit typique. Le vin est bon, et ils ont même une terrasse.

Le lieu est assez touristique quand nous partons le restaurant est plein à craquer.

Chez Wandies par ici ! 

Mandela's House

Au coeur du Township de Soweto se trouve également l'ancien domicile de Nelson Mandela, devenu aujourd'hui un vrai mausolée. Impossible de passer à côté, de nombreux  touristes s'y arrêtent et le lieu est rempli de vendeurs ambulants, ou autres gardiens de parking.

 

C'est une maison modeste de deux pièces, en brique dans laquelle il vécut à partir de 1958 en compagnie de sa deuxième femme Winnie.

Mandela (ou Madiba) emprisonné en 1962 pour ses activités anti-apartheid, passa par la suite 27 années en prison..

 

Entrée de la maison de Nelson Mandela dit Madiba
Entrée de la maison de Nelson Mandela dit Madiba

Winnie vécut ici jusqu'en 1977, et la maison, bien que rénovée depuis, regorge d'objets ayant appartenu au couple. 

Une fois payée l'entrée au musée, un(e) guide local(e) - à laquelle on peut donner quelques tips, se propose de vous faire le tour de la maison ainsi que de vous expliquer en détails l'histoire de Mandela.

Musée de l'Apartheid

Affiches publiques durant l'époque de l'Apartheid
Affiches publiques durant l'époque de l'Apartheid

Nous continuons le pan d'histoire par l’immanquable musée de l'apartheid inauguré en 2001, situé à l'est de SOWETO.

Ici, l'on comprend et l'on revit le régime de l'apartheid significant littéralement en Afrikaans "séparation, mise à part".

 

Cette politique mise en place progressivement entre 1948 et 1991 séparait les populations selon des critères purement "ethniques et raciaux".

Dès l'entrée, on est mis dans le bain. Le ticket d'entrée, attribué aléatoirement portera soit la mention "Blanc" ou "Non Blanc" et l'on est alors invité alors à prendre des entrées différentes.

Ticket entrée Musée de l'Apartheid
Ticket entrée Musée de l'Apartheid

 

Nous avions deux tickets différents, et prenons donc des entrées différentes, ce qui rend bien compte de l'absurdité ainsi que de la tristesse de cette politique.

 

A l'intérieur, c'est toute l'histoire moderne de l'Afrique du Sud qui est représentée des Boers (fermiers Hollandais colons) jusqu'aux émeutes des townships et l'arrivée de Mandela au pouvoir.

 

Hautement symbolique, ce lieu mérite non seulement le détour, mais aussi une certaine réflexion sur l'humanité.

 

Musée de l'apartheid infos ici


Où boire un verre et manger à Jobourg ?

Autre que le quartier de Maboneng (voir plus haut) se trouve au Nord Ouest : Melville haut lieu de la fête.

Facilement accessible en voiture, dans ce quartier safe, se trouve d'innombrables restos et bars. C'est un lieu de sorties incontournable, dimanche y compris. 

On peut s'y déplacer à pied - ce qui est rare dans cette ville où les distances sont immenses.

Nous allons manger chez Poppy's à l'angle de la 7th St & 2nd Avenue.

A l'intérieur tout le monde danse déjà. Je regarde ma montre: à peine 20h00. L'ambiance bat son plein.

Infos sur Melville Ici


Pretoria

Nous partons le lendemain pour Pretoria, située à peine à 40 Km de Jobourg'. Nous voyons là bas des amis rencontrés en France qui habitent ici. Il sont très contents de nous montrer leur ville. 

Pretoria, est la capitale administrative de l'Afrique du sud. (Mais étrangement pendant 6 mois de l'année elle déménage ses instituions parlementaires à Cap Town, qui devient alors Capitale parlementaire.)

Pretoria fut également la capitale de la colonie du Transvaal jusqu'en 1994. C'est une ville assez jeune, et très blanche. Ici se trouvent la plupart des Afrikaans, descendants de colons Hollandais.

Statue de Mandela à Pretoria
Statue de Mandela à Pretoria

Je n'ai pas trouvé de charme particulier à cette ville. Beaucoup de 'Malls' à l’Américaine.  Et dans les quartiers résidentiels ? Des maisons aux hauts murs et clotures électrifiées. Le vieux centre ville d'affaires regorge d'immeubles désuets et délabrés.

 

Ici tout le monde se déplace en voiture, et quelques monuments sont dont ceux ci-dessous, entre autres, sont à voir :

-Le Voortrekker Monument : Un monument de Granite en l'honneur des pionniers des colonies

-Union Buildings : siège du gouvernement d'Afrique du Sud

-Melrose House : Une maison de style Victorien dans laquelle fut signée la fin de la guerre entre les Anglais et les Boers (Hollandais) en 1902

 

Nous prenons la route l'après midi direction le Parc Kruger, mais en faisant une étape. En effet 5h00 de route environ séparent Prétoria du parc et nous voulons prendre le temps de voir du pays.


Sur la route : Gauteng -> Limpopo

Johannesburg et sa région : Gauteng (-> Prononcer hauteng) sont le cœur économique du pays.

Les routes dans la province du Gauteng sont en bon état. Une fois sortis de la ville nous ne traversons plus que des petites villes ou villages aux allures de Far West. Des plaines à perte de vue. On se sent vite au milieu de nulle part. 

J'ai un peu de mal à m'habituer à la conduite à gauche, surtout pour doubler ..

 

18h00: On finit par s'arrêter après la tombée de la nuit  (et après 45 minutes de piste), au Bama Lodge une auberge située dans un village paumé dans la province du Limpopo. 

Le limpopo est la province la plus septentrionale du pays. Il y a peu de grandes villes mais on trouve ici la plupart des réserves animales du pays.

J'avais repéré sur internet notre auberge faite de "cases traditionnelles" et tenue par un personnage : Mama Clara. Assez âgée aujourd'hui elle a voyagé partout dans le monde pour défendre la causes des femmes en Afrique du Sud.  Elle se consacre aujourd'hui à la communauté et tient cette auberge où l'ambiance reculée nous fait nous sentir au cœur du bush.

Bama Lodge dans le Limpopo
Bama Lodge dans le Limpopo

L'endroit est bien reposant, le repas (poulet-riz) nous est servis directement dans la case. Nous avons avec nous une bouteille de Rouge Sud Africain qui complète cette soirée (très) fraîche. Le lendemain, après avoir discuté avec Mama Clara, qui nous montre son recueil d'articles où elle apparaît, nous lui laissons quelques affaires pour enfants et partons en route pour le Blyde River Canyon.

Blyde River Canyon

C'est le troisième plus grand Canyon au monde. J'avais entendu son nom une fois lors d'un reportage d'Echapéees Belles, mais sinon rien, cet endroit m'était totalement inconnu.

Situé à l'orée du Parc Kruger, ici fini les plaines qui font places à de hautes montagnes et un paysage vallonné.

God's Window
God's Window

Les vues sont à couper le souffle. La route appelée Panorama road prend une bonne heure, mais il est possible de s'arrêter à différents points de vue : dont God's Window  et  Bourkes' Luck Potholes en photo ci dessous.

 

Ces marmites géantes sont impressionnantes, et le site est aménagé avec des petites passerelles à couper le souffle (surtout quand plusieurs personnes marchent dessus et que la passerelle tremble)

Nous sommes en période sèche (hiver) et l'eau dans le Canyon est très basse.  Mais ce n'est pas le cas la majeure partie de l'année.

Bourkes' Luck Potholes
Bourkes' Luck Potholes

Le voyage continue.. et d'ici nous ne sommes plus qu'a quelques kilomètres du Kruger (40km) et des nombreuses réserves privées. Nous apercevons même des animaux depuis le bord de la route, même si ces derniers sont dans des reserves clôturées.. 

 

Envie d'un SAFARI ? c'est part ici ! 


Préparer son Voyage à Johannesbourg et sa région ?

 

Ne pas oublier :

- Règles de sécurité de base (fermer ses portes en voiture, ne pas se balader la nuit à pied etc.)

- Permis de conduire + permis de conduire international

- Des pulls (la nuit il fait froid en hiver)

 

A faire à Johannesbourg :

- Soweto pour la vie des Townships

- Maboneng pour le quartier branché

- Le musée de l'apartheid

- Melville pour sortir

- Goûter aux vins Sud Africains

- Faire un braai (barbecue Sud Africain)

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Monique (mardi, 23 janvier 2018 18:31)

    Bonjour
    Nous partons aux memes dates que vous, mais en 2018.
    Pourriez vous m’indiquer le nom de votre premier lodge avec 2 games par jour;
    Merci d’avance
    Je vous souhaite beaucoup de merveilleux voyages à venir