TOP 10 New York

Au détour de Spring Street
Au détour de Spring Street

       New York City ... 8 Millions d'habitants, rien que sur Manhattan. 

      On a beau y aller dix fois chaque voyage sera different. Intéressés par un condensé de bonnes expériences et de bonnes adresses à New                 York?   C'est par ici

Si comme Dan ici sur la photo vous vous sentez seuls et perdus à New York... pas de panique. 

 

Il y a d'autres méthodes que celle choisi par notre ami Dan pour s'amuser passer du bon temps à New York. 

 

Exit l'affichage sauvage de vos coordonnées en plein Manhattan (ce qui ceci dit j'ai trouvé très drôle) et bonne nouvelle, cela ne passe pas non plus par squatter Time Square ou le ferry pour Ellis Island.

 

 

 Un top 10 de New York sans passer par Madison Avenue, le tour en Helico et Time Square?  

C'est possible et c'est parti !

                                   

1.La HighLine

Longue de 2,3 Km cette ancienne ligne de chemin de fer désaffectée, servait initialement de moyen de transport pour: la viande reliant alors le Meat Packing au reste de la ville, désengorgeant le traffic terrestre. 

 

D'ailleurs dans le meatpacking district, bien que devenu très (trop) chic subsistent encore quelques grossistes de viande que l'on reconnait aux enseignes.

Transformée depuis 2009 (sous mandat du maire Michael Bloomberg) en jardin suspendu, l'endroit offre des vues spectaculaires sur Manhattan. 

Avec plus de 10 entrées entre la 34th St et la 14th St l'accès y est facile. Un parcours hyper efficace, parsemé de petits vendeurs ambulants : nourriture ou création artistique, tout y est. Un passage inévitable dans un circuit New Yorkais, que ce soit pour admirer la flore, ou la vue sur les buildings et l'Hudson River au loin qui vaut le détour.

 

2.Brooklyn

Brooklyn borough est loin d'être une banlieue de Manhattan.. ces dernières années c'est ici que tout se passe : marché bio, rooftop à la mode, café arty... Oui Brooklyn est devenu le nouveau quartier "bohème" de New York, autrefois établi sur Manhattan vers Greenwich.

 

A quelques arrêts de métro seulement de Manhattan par la ligne L ou encore plus folklo par le ferry, vous arriverez au cœur de Brooklyn. Les bâtisses sont beaucoup moins hautes qu'à Manhattan et le tout semble être construit à taille humaine.

Le Flea market de Brooklyn est un classique du week end pour tout New Yorkais qui se respecte. Très apprécié des locaux ce marché aux puces change d'endroit au fil de l'année. Climat extrême oblige, l'hiver il est à l'intérieur. Mais dès le printemps, tout va mieux. Qu'est ce qu'on y trouve ? Stands arty, chinage, meubles, design, et ben sur de la street food !

Vu les prix plus attractifs et la qualité de vie, beaucoup de personnes font de Brooklyn leur point de chute. De Williamsburg le quartier à la mode, à Coney Island : la plage à New York, Brooklyn offre des escapades dépaysantes pour quiconque ose traverser l'East River.

3.Prendre le métro

Quoi ? Prendre le métro dans la ville du Taxi jaune ?

 

D'un premier abord, le métro de New York est sale et hostile. Souvent bondé, parfois un peu craignos, et rempli de rats. Pas des souris, des vrais rats bien nourris (à la pizza ->ICI ). Vu par mes propres yeux : au métro Grand St un tapis de rats faisant la fête la nuit tombée.

468 Stations, 34 Lignes, 6.834 Rames.

Et puis le métro c'est compliqué, si on se trompe de ligne on peut se retrouver loin, très loin. Une notion complexe de lignes locales et express et nous voilà perdus. 

 

Il roule 24h/24 est c'est l'un des plus vieux du monde, certaines stations offrent une architecture incroyable. Mais le métro de New York reste un voyage en lui même. Découvrir la ville par dessous est une évidence. Préférez les endroits surveillés par cameras (zone signalée).

Il suffit de prendre son courage à deux mains, d'acheter son pass semaine pour une trentaine de dollars. S'armer d'une Metro Map et c'est parti. A vous les fins fonds de Brooklyn et du Queens. Tellement mieux que les Taxis, qui en plus, sont souvent bloqués dans des embouteillages monstres.

4.La Fondation Guggenheim

La fondation Solomon R. Guggenheim se trouve dans l'Upper East Side, au niveau de central Park. 

Solomon R. Guggenheim, mécène issue d'une famille Juive suisse-allemande émigrée au Etats Unis, a fait fortune dans les affaires minières familiale.

Collectionneur d'art, il crée différentes fondations, dont celle de New York. Inaugurée en 1959, l'architecture détonante de la Fondation New Yorkaise fait alors débat. 

On y monte jusqu'à 5ème étage via un ascenseur, puis l'on redescend à pieds via une une pente douce en forme escargot, tout en longeant les oeuvres.

Définitivement contemporain, le musée se veut à la fois moderne mais abrite également une partie d'oeuvres classiques : Cezanne, Gauguin, Piccasso, Braque,Renoir, Lautrec etc. Des expositions temporaires d'arts Moderne ont aussi lieu, quand nous y somme allés on pouvait voir entre autre une ville faite en couscous. Oui en semoule.

La fondation vaut le détour pour son architecture et son histoire résolument moderne. Sinon, il reste le MoMa, Le MET, Le Withney museum, bref l'embarras du choix..!

 

Envie d'en savoir plus sur la Fondation Guggenheim : Infos ICI

 

5.Aller chez Five Guys

Mmmmmm. Five Guys.

Je ne suis pas spécialement fan de Burger, surtout ces derniers temps où ils envahissent les cartes des restos.

Mais là, c'est différent. Peut être que le mythe qui règne autour de Five Guys changera quand ils seront présents en France ? Comme Red Bull ou Burger King. mais leur (mal)bouffe vaut le détour !

 

Pourquoi Five Guys ? Parce qu'ils sont 5 en cuisine. Dans tous leurs restos le même topo : 5 personnes préparent vos burger. L'un épluche les pomme de terre (dont les sacs traînent ci et là) l'un cuit les steak, l'autre s'occupe de la commande etc..

Une fois la commande passée il faut attendre 5 bonnes minutes avant que l'on vous appelle. Cacahuètes entières à dispo, boisson en refill à volonté (on reste au States) l'attente est plutôt agréable. Et là on appelle votre numéro et on vous remet un sac en carton. Dans le sac : Un cornet de frites maison cuites à point avec la peau, un burger bien chaud emballé dans de l'alu... Tout va mieux ! 

Leurs restos vêtus de carreaux rouge et blanc sont plutôt basiques, mais si vous allez au Five guys situé sur West 4th une surprise vous y attend : Un cocktail bar est caché au sous sol et l'entrée se fait par le resto à l'étage.

On y sert en plus des cocktails, des Burgers aux recettes exclusives. Attendez vous a y voir défiler des oiseaux de nuits.

Infos sur Five Guys ICI

6.Passer chez Katz's

J'ai mentionné de Katz's delicatessen dans l'article entier -> ICI

Situé au 205 East Houston St, l'institution est ouverte depuis 1888. C'est ici également que fut tournée la fameuse scène de l'orgasme dans "Quand Harry rencontre Sally" avec Meg Ryan.

 

Tout commence par faire la queue, plus ou moins longtemps afin d'obtenir à l'entrée le fameux sésame :  un petit ticket sur lequel sera annoté ce que vous mangerez. Ne le perdez pas, ici on paye à la sortie, et c'est un ticket par personne.

Par la suite on vous propose un service au comptoir, donc seuls, ou à la table (TIPS) et là les choses sérieuses commencent.

Leur débit est impressionnant. Environ 5000 livres de viande de bœuf et 12000 Hot dogs sont servis par semaine. Rien que ça. Les assiettes défilent et la carte inscrite sur des panneaux en hauteur donne l'eau à la bouche. Un conseil ayez une grande faim, ou alors partagez un sandwich. Les portions sont Américaines.  Le classique sandwich au Pastrami vaut le détour: le bœuf mariné  dans un bouillon secret puis cuit pendant de longues heures, fond dans bouche.  Le tout Servi avec des pickles et concombres marinés.

Sinon que servent-il ? Du Salami (Ils proposent d'ailleurs un service pour en envoyer aux soldats des troupes Américaines parties au combat.) des omelettes, boulettes Matza etc..

7.Chelsea Market

A quelques encablures à peine de la High Line, le Chelsea market est situé dans le district de Chelsea, logique. 

Ce district est plus résidentiel qu'il n'en parait. Mais la surprise réservée par cette ancienne usine de biscuits Oreo est de taille.

 

Transformé en temple de la street food (pas forcement cheap food!) vous aurez l'embarras du choix, ou plutôt le choix de l'embarras pour vous sustenter.

On y va à l'heure du déjeuner, ou le week end, et s'il ne fait pas beau ? C'est encore mieux car tout est à l'intérieur.

Dans ce food court, vous trouverez aussi une épicerie fine, un primeur et plusieurs stands/corner de créations: bijoux, habits, etc.

Le lieu le plus connu du marché est le Lobster store. On y fait la queue pour déguster du homard, entier, en roll, mais aussi en bisque. J'adore ce genre d'endroit où vous trouvez pleins de spécialités culinaires à partager. Les tacos et quesadillas sont incroyables !

 

8.Rooftoping

Avec ses grattes ciel et ses toits plats, New York est la capitale du rooftop.

Cela a bien entendu commencé ici, et aurait vu le jour il y a une quinzaine d'années avec l'exploitation d'un bar branché sur le toit du 230 Fifth Avenue. Depuis, le chiffre des toits terrasses bars irait jusqu'à 100 !

Certains sont plus connus, voir bondés aux beaux jours, mais il y a toujours une petite place en haut de l'ascenseur...

 

Souvent perchés sur le toit des hotels, le plus connu d'entre eux reste celui du Standard Hotel situé sur la High Line.

Ouvert été (à l'extérieur) comme hiver (Le Bain) tout le monde s'y presse. Tellement que victime de son succès, fouler le gazon synthétique du Standard est devenu plus difficile que faire la queue 2 heures pour l'Empire State Building.

 

Disons que le Rooftop du moment se situe maintenant à...Brooklyn : The Ides sur le toit du Whyte Hotel offre une vue incroyable sur Manhattan. Le fait est que Brooklyn offre une vue dégagée car peu de Buildings sont aussi hauts qu'a Manhattan.

 Il parait également que le Rooftop de l'hotel Pod 39 situé à MidTown, est génial et bien plus décontracté, grace à sa clientèle jeune. 

 

Et sinon ? Presque tout le monde a son rooftop ! Contrairement à chez nous, il est courant pour un NewYorkais d'avoir une partie de son toit qui lui est dédié: il a la clé du toit et chaque voisin à le sien. Les beaux jours venus, il est facile d'y installer son mobilier, ses plantes et son barbeuc. 

9.Greenwich village

Et au milieu des grattes ciel apparait Greenwich..

Greenwich est aussi appelé West village, ou tout simplement The village.

Mansion et petit buildings de briques, parcs, un vrai petit village indépendant de la ville New York il y a encore 150 ans. Mais ça, c'était avant.

Greenwich  fut très à la mode après avoir été le quartier bohème et arty depuis les années 50, il reste aujourd'hui un quartier très prisé de Manhattan, mais vu les prix exorbitant du quartier, la gentrification a eu lieu.

 

Situé à la limite de Lower Manhattan, ses emblèmes sont la fameuse université NYU (New York university) et le Washington Square (et son Arc de Triomphe).

 

Le New York que l'on connait tous c'est ici ! Un nombre incalculables de bars, restos et clubs. Un endroit idéal pour passer son séjour à New York. Descendez au métro West 4th et voyez par vous même !

10.Central Park

Central Park est une étape obligatoire pour toute personne passant à New York. Cependant il se devait de figurer dans ce Top 10 car il est le poumon vert de New York, mais a aussi une histoire toute particulière que vous ne connaissez pas forcement...

341 Hectares, totalement artificiels il est achevé en 1873 après 15 ans de dur labeur.

 

Dur d'imaginer quand on passe devant les buildings très chics qui longent le parc, qu'a cette époque le lieu situé hors de la Ville de New York était recouvert de : marécages, squatteurs en tout genre, décharges, et éleveurs de porcs ou de chèvres.

 

Outre ses incontournables joggeurs, Central Park offre aujourd'hui : un zoo (qui a accueilli le premier animal mis sous prozac: véridique !) mais aussi le MET (Metropolitan Museum of Art) ou encore plus de 9000 bancs qui sont mis à disposition. Bref, après une orgie urbaine, rien de mieux que de se poser sur l'herbe au milieu des écureuils, dans ce parc pas comme les autres.

Écrire commentaire

Commentaires: 0